Bernard.Tartois@wanadoo.fr
 



 


- La météo du Calvados -

 

A voir également :

Ouistreham - La fête de la coquille 2011 à Ouistreham
La Route du Cidre - Honfleur - la fête de la crevette 2011 à Honfleur - La Suisse Normande - Deauville-Trouville
Foire à l'âne 2010 à Moyaux - Foire à l'âne 2011 à Moyaux
Port-en-Bessin : fête de la coquille Saint-Jacques 2006 - Port-en-Bessin : fête de la coquille Saint-Jacques 2007
Port-en-Bessin : 6e Fête de la "pecten maximus" (2009) - Cambremer : Festival 2012 des A.O.C. et A.O.P.
Arromanches et la batterie de Longues-sur-mer - Villers-sur-mer : fête de la coquille 2011
Grandcamp 2007 : 1ère Fête de la coquille Saint-Jacques - Grandcamp 2009 : 3ème Fête de la coquille Saint-Jacques
Bayeux - La Route des Moulins - Merville-Franceville - Isigny-sur-Mer
 

 

 

 

 

Port-en-Bessin

5ème fête de la "pecten maximus"

8 et 9 novembre 2008

Le Goût du Large 

 

 

 

 Ayant particulièrement apprécié cette manifestation en 2006 et 2007
c'est avec plaisir que nous revenons pour cette 5
ème édition.

Deux jours de fête se déroulent sous le signe de la tradition maritime
dans le premier port de pêche du Calvados et le huitième de France.

La brocante fait son apparition au milieu des stands d'associations.

 

 

 

 

 

 

 

  • On ne change pas une recette qui remporte un vif succès et nous retrouvons les animations des années passées.

 

 

 

Au programme :

. Vente de coquilles Saint-Jacques et de produits de la pêche sous la criée,
. Dégustations de recettes cuisinées par les femmes de pêcheurs,
. Visites guidées de chalutiers, de l'atelier de charpente navale,
"du chalut à la drague" (découverte de la pêche à la coquille),
. Démonstrations de ramendage,
. Une exposition sur les "bénédictions de la mer" depuis 1900,
. Le festival des chants de marins d'Europe avec cinq concerts programmés.

 

 

 

 

 

 

  • Le parking du Collège Hemingway nous accueille dès le début de l'après-midi. Les camping-cars seront beaucoup moins nombreux que les années précédentes. Nous ne serons jamais plus de six à y stationner.

    C'est une nouvelle fois le lieu de rendez-vous pour quatre équipages d'amis camping-caristes qui font partie du forum de discussions
    C.C.L.F..

 

 

 

 

 

  • En raison d'une pluie incessante, il n'y a pas foule le samedi.

    La criée n'est ouverte au public que deux jours par an. Elle regorge cette année de coquilles à un prix raisonnable (4,50 euros le kg).
    Pour la première fois, elles sont même proposées décortiquées. Une bonne chose !

    De gigantesques étals proposent de nombreuses variétés de poissons et de crustacés aux couleurs multicolores.

    Un ramendeur explique comment réparer un filet.

    Dans leur petite cabane en bois, les femmes de pêcheurs font déguster leurs recettes à base de coquilles Saint-Jacques. Comme l'année dernière il est également possible de visiter quelques chalutiers et vieux grééments.
 

 

 

  • Le soir nous assistons au merveilleux concert du groupe toulousain "Doolin". Un grand moment de musique celte. Ils ont su remplir les 600 places du chapiteau.
    A la sortie, nous parcourons le kilomètre qui nous sépare du camping-car sous une pluie battante. Nous arrivons trempés.

 

 

 

 

  • Le soleil revient enfin le dimanche. Le grand marché hebdomadaire s'est invité à la fête et la foule est de retour. Nous quittons Port-en-Bessin pour nous rendre à Normandy Camping-cars.

    C'est une exposition-vente organisée par Thierry-BOUTELET à
    Merville-Franceville.
 

 

 

- COQUILLES SAINT-JACQUES
marinées en roulade de concombre -
(pour 4 personnes)

 

  • . 12 coquilles Saint-Jacques
    . 3 citrons verts
    . 1 concombre
    . huile d'olive
    . pics en bois
    . mélange 3 poivres
    . fleur de sel

 

 

 

  • Faire mariner les coquilles dans le jus des citrons pendant cinq minutes en les retournant à la moitié du temps.

    Couper le concombre en fines lamelles dans la longueur à l'aide d'un économe.

    Enrouler chaque coquille d'une lamelle de concombre.

    La faire tenir avec un pic en bois.

    Présenter sur l'assiette.

    Assaisonner de fleur de sel, du mélange 3 poivres et d'un filet d'huile d'olive.

Bon appétit !

 

 

Un grand bravo aux organisateurs et aux nombreux bénévoles qui participent au succès de cette fête !

 Nous reviendrons l'année prochaine...

 

 

 

 

 

 

Ouest France du 8 novembre 2008 :

  • Ce week-end, Port-en-Bessin fête sa coquille. Dont celle de la Baie de Seine qui a décroché le Label rouge.

    Arnauld Manner, directeur de Normandie fraîcheur mer (groupement de producteurs et mareyeurs) a été l'un des artisans de l'obtention du Label rouge pour la saint-jacques de la Baie de Seine.

    OF : En quoi la saint-jacques pêchée en Manche Est est-elle différente ?

    AM : Cette coquille est pêchée d'octobre à mai entre la pointe de la Hague et Boulogne-sur-Mer. Sur ce gisement, la croissance des saint-jacques est plus rapide. Grâce à cet environnement favorable, en Manche Est, elle atteint 11 centimètres en un an et demi. Il faut 7 kg de coquilles pour obtenir un kilo de noix contre 11 à 12 kg sur la partie Atlantique. Sa grande particularité est d'avoir un corail de belle taille et bien orangé. La noix est beaucoup plus charnue avec de réelles qualités gustatives.

    OF : Quelle est la place de cette coquille sur le marché français ?

    AM : La Manche Est représente 50 % à 70 % de la production nationale. Ce gisement est le plus vaste du pays, mais la densité y est moindre qu'en baie de Saint-Brieuc. En France, chaque année, 15 000 tonnes de saint-jacques sont débarquées. 7 000 à 10 000 tonnes proviennent de Manche Est. Elles sont essentiellement commercialisées dans la région, jusqu'à Paris et dans le Nord.

    Seulement 200 tonnes de Label rouge partent dans les poissonneries haut de gamme et des restaurants du sud de la France, mais aussi d'Italie, des Pays-Bas ou de Suisse.

    OF : Après un démarrage délicat début octobre, comment se vend cette coquille ?

    AM : La semaine qui suit l'ouverture, le marché doit digérer mille tonnes d'un seul coup. En quelques jours, 200 bateaux débarquent leur pêche simultanément. Ce qui explique que 70 % des coquilles ne soient pas vendues sous criée. Mais la vente directe, hors criée est plus importante. Aujourd'hui, la coquille est vendue 3,50 aux mareyeurs et le prix de retrait n'est finalement pas descendu et se maintient à 2,32 .

     

Propos recueillis par Éric MARIE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- RETOUR CARTE DE FRANCE -

 

Bernard.Tartois@wanadoo.fr