Bernard.Tartois@wanadoo.fr

 

 

  

 

  

 

  

- Mai 2008 pour l'aller et juin - juillet pour le retour -

 

 

 

 


- Un parcours de 3200 km entre Caen (14) et Rezekne (Lettonie) -

 

 Le récit COMPLET de l'aller en Russie en cliquant ici  

 

 

 

 

 

 

- LITUANIE -

 

 
 

- Quelques infos avant aborder les Pays baltes -

 

  • Nous n'avons jamais vu le moindre robinet permettant de faire le plein, même dans les stations services. Les toilettes publiques étant payantes et gardées par une "dame pipi", c'est impossible également.

 

  • Dans les campings, l'eau qualifiée de "potable" est souvent jaune et imbuvable. Il est souhaitable d'emporter un flacon de Micropur.

 

  • Il est indispensable de partir avec deux bouteilles de gaz neuves. En mai, la moyenne des températures constatées étaient de 10° la nuit et de 15° dans la journée.

    Il est également judicieux de prévoir des vêtements en conséquence.

 

 

  • Inutile de réviser votre anglais, on ne parle que très peu la langue de Shakespeare dans les pays Baltes.
 

 

 

  • Lonely Planet présente une soixantaine de destinations dans le monde. Pour chaque fiche-pays, on trouve des informations et des conseils de voyages.

 

  • Plus généraliste puisqu'il couvre les trois pays Baltes, www.pays-baltes.com est un guide pratique où la langue, la culture, l'actualité et même la gastronomie sont abordés.

 

  • Le Petit Futé propose des informations pratiques, des cartes, des photographies et une description des principaux sites touristiques.
    Beaucoup d'anecdotes.

 

  • On ne présente plus le Guide du Routard. Son site est bourré d'infos : sélection des lieux à visiter, photos, liens, bibliographie, etc.

     

  • Pour les passionnés de vacances itinérantes, il existe un forum de discussion très actif, le C.C.L.F. (Camping-Car Liste Francophone). Il regroupe plus de 1600 membres.

     

  • Le forum des voyageurs : fr.rec.voyages.

     

  • Nous sommes des milliers à raconter et à illustrer nos voyages sur le web.
    Uniterre accueille et rassemble nos expériences en terre étrangère.
    En quelques clics, retrouvez les pages persos consacrées au pays qui vous intéresse.
    A recommander !

 

  • Dans le même esprit, I-VOYAGE recense également de nombreux récits de voyages.
 

 

 

 

 

  • Quelques dizaines de kilomètres sur une belle quatre voies et nous bifurquons sur la gauche pour un tout petit village que nous avions repéré sur la carte.

    A notre stupéfaction,
    Sasnava possède un petit camping très calme, bien entretenu avec de nombreuses tables de pique-nique abritées par des tonnelles.

    N'ayant pas d'argent lituanien, nous négocions notre nuit à 10 euros avec le branchement électrique.

    Il aura plu toute la journée.
 

 

 

 

 

 

  • 12ème jour : dimanche 25 mai
    Sasnava - Karklé (Lituanie).
    300 km
    cumul : 2660 km


    Enfin un peu de soleil !
    Une belle autoroute nous mène à Klaipeda.

    Nous passons à côté de la ville de
    Kaunas et du village de Kono. Cela ne s'invente pas !

    Le parcours est bien monotone et on ne peut pas dire que les paysages soient pittoresques.

    Aucun panneau indique une quelconque direction. Nous aurions aimé visiter l'isthme de Courlande mais l'entrée est à péage. Nous n'avons pas d'argent local car il n'y avait pas de change à la frontière et, en ce dimanche tout est fermé : donc pas de distributeur de billets en vue.

 

 

  • Remontée vers le Nord.
    Nous nous arrêtons à
    Giruliai pour aller voir la mer Baltique. Sur le parking, encore beaucoup de monde qui revient de la plage après avoir profité d'une des 70 journées de beau temps annuelles.

    A notre retour, vingt ou trente minutes plus tard, nous nous apercevons que la porte de la cellule a été forcée. Heureusement, le voleur n'a pas eu le temps d'entrer ou a été effrayé par l'alarme qui s'est mise à hurler.

    Comment aurions-nous changé la serrure en Lituanie ???

 

 

 

 

  • Encore quelques kilomètres et nous passons la nuit au camping de Karklé.


    Cadre agréable dans une clairière mais sanitaires à l'abandon, pas d'évacuation des eaux usées (comme d'habitude) et impossibilité de faire le plein au tuyau.



    Nos premiers moustiques attaquent.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre circuit en Russie ...

 

 

 

 

- Juin et juillet 2008 -

 

 

 

- LITUANIE -

 

 


- Un parcours de 4100 km entre Narva (Estonie) et Caen (14) -

 

 Le récit COMPLET du retour de Russie en cliquant ici

 

 

 

  • 47ème jour : dimanche 29 juin


    Une soixantaine de kilomètres et nous nous rendons au camping de Palusé car nous n'avons presque plus d'eau. Il n'est balisé que 150 mètres avant son entrée.
    Ce ne sont pas les panneaux indicateurs qui sont le fort des pays Baltes...

    Cerné par les arbres, il est très calme (20 euros). Il y a seulement cinq camping-cars.
 

 

- le camping et sa jolie gardienne -

 

 

  • Juste devant lui se dresse l'église Saint-Joseph. Toute de bois bâtie, elle date de 1757. Au-dessus de la porte, une inscription nous invite à "entrer bon et à sortir meilleur".
    A méditer...

    Nous sommes au coeur du parc national d'Aukstaitija.

    A ses pieds s'étire un joli lac aux rives qui invitent à la promenade.
 

 

 

 

 

 

 

 

  • 48ème jour : lundi 30 juin
    Palusé - Vilnius
    120 km

    cumul : 6710 km


    Après être allé revoir l'église sous le soleil ainsi que le village et le lac, nous reprenons la route. Pause-déjeuner à Pabradé suivi de quelques courses au supermarché.
 

 

 


- En plus des vraies voitures de police, sur le bord de la route, il y en a celles en carton-pâte... -

 

 

  • Vilnius, capitale de la Lituanie, ne tarde pas à se dessiner et nous passons en quelques instants de la forêt à la ville.

    Ne possédant qu'une carte générale des pays baltes et un plan du centre de
    Vilnius, nous avions quelques appréhensions pour trouver le Camping City Centre. En définitive, notre feeling légendaire (basé aujourd'hui essentiellement sur l'ombre portée par les poteaux électriques qui indiquait notre cap !!!) nous mènera directement au bon endroit, et ce, à notre plus grande surprise !

    A cette époque, seules deux caravanes et une dizaine de camping-cars occupent les lieux. En fait de camping, nous sommes sur les parkings de Lituanie Expo, ni plus, ni moins (21 euros la nuit).

    On se croirait au
    Bourget pour le salon annuel du camping-car.

    A noter le très sympathique accueil réservé par le gardien. C'est tellement rare !
 

 

 

 

 

 

 

 

  • 49ème jour : mardi 1er juillet
    Vilnius
    0 km

    cumul : 6710 km



    L'arrêt des bus 11 et 16 est à la sortie du camping. Passage toutes les vingt minutes et trajet d'une demi-heure environ. Le premier mène à l'Opéra au Nord et le second à la gare ferroviaire au Sud.

    Nous avons retenu le premier et nous ne tardons pas à nous promener sur l'avenue Gedimino qui sont les Champs-Elysées locaux.
 

 

 

 

  • La place de la cathédrale et du beffroi est impressionnante par sa taille. C'est ici que s'est terminée en 1989 une chaîne humaine de deux millions de Baltes en quête d'indépendance. Elle reliait Tallinn à Vilnius.

    Vue la queue impressionnante à la caisse du funiculaire, nous abandonnons l'idée de monter à la colline de Gédiminas.

    Nous partons vers les églises Sainte-Anne et Saint-François des Bernardins qui sont presque accolées, avant de faire une pause-sandwich dans le parc Sereikis.

 

 

 

 

  • Encore une église pour digérer, celle de Sainte-Mère-de-Dieu avant de pénétrer dans la république d'Uzupis.

    Jumelée avec celle de Montmartre, elle est indépendante depuis le 1er avril 2000 (ce n'est pas un poisson d'avril !) et possède son drapeau, son armée, son président et son gouvernement qui se réunit au café du coin. Si, si !

    Nous gravissons une colline qui nous mène au Bastion de l'Artillerie d'où une belle vue se dégage sur les nombreux clochers et la ville nouvelle.

 

 

 

 

 

  • C'est par la rue Pilies - la rue piétonne de Vilnius - que nous regagnons notre tramway pour rentrer au camping. Beaucoup de monde en cet fin d'après-midi dans cette rue bordées par des commerçants, des boutiques, des terrasses de cafés ou de restaurants. Il faut aussi remarquer la grande diversité des façades qui la bordent.

    A côté de l'Hôtel de Ville, nous rencontrons Valérie, une attachée de l'ambassade de France qui sort du travail. Nous engageons la conversation et elle nous fait visiter pas moins de cinq églises.

    Elle nous permet également de découvrir de belles peintures dans l'Université.

    Belle journée faite d'alternance de nuages et d'éclaircies.

 

 

 

 

 

 

 

  • 50ème jour : mercredi 2 juillet
    Vilnius - Trakai - Miroslava
    140 km

    cumul : 6850 km


    Nous quittons Vilnius pour atteindre en moins d'une heure le Vieux Trakai. Nous parcourons à pied cette route bordée de maisons en bois qui ne manquent pas de charme.

 

 

 

 

 

 

  • Trois nouveaux kilomètres et nous rejoignons la péninsule de Trakai. Tous les parkings étant payants, nous allons chez un particulier garer le camping-car.

    Les bords du lac sont tout simplement magnifiques et le château en briques rouges leur dispute la vedette. Partiellement détruit pendant la dernière guerre il est très fortement restauré.
    Après avoir franchi deux ponts de bois, nous pénétrons dans son enceinte.

    Les salles voûtées reçoivent des expositions temporaires : armes, monnaies, maquettes, bibelots et colliers en ambre sont à l'honneur.

 

 

 

 

  • Nous remontons ensuite la rue principale où sont alignées de jolies maisons en bois de toutes les couleurs avant de bifurquer sur les ruines de l'ancien château et de revenir le long du lac.

    Lieu magnifique dont la visite s'impose.
 

 

 

 

 

 

 

  • Ne trouvant pas de coin pour dormir à Alytus, nous quittons la nationale pour le petit village de Miroslavas. Pari gagné puisque nous trouvons un superbe endroit devant la bibliothèque. Il y a même un peu plus loin une belle église avec trois bulbes colorés.

    Il fait un temps superbe et nous en profitons pour dîner dehors à l'ombre d'un saule pleureur. Il fait nuit à 22h45 alors qu'à
    Saint-Pétersbourg elle ne tombait qu'à 0h30.

 

 

 

 

 

 

 

  • 51ème jour : jeudi 3 juillet
    Miroslavas (Lituanie) - Giby (Pologne) - Firlej
    400 km

    cumul : 7250 km



    Très beau soleil et température douce. A Seinjai, nos amies effectuent quelques courses pour se débarrasser de leurs derniers billets. lituaniens.
    Cela nous permet d'admirer un superbe parc parfaitement entretenu et très fleuri. Il est parsemé de nombreux totems en bois.

 

 

 

 

Notre retour par la Pologne ...

 

 

 

   

 

Bernard.Tartois@wanadoo.fr