Bernard.Tartois@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 

Synthèse de nos voyages de

 1995 - 1997 - 1999 - 2011

Dernières infos mises à jour lors de notre voyage d'avril 2011.

Photos : Nicole et Bernard TARTOIS

 

 

      

 

 

 Un proverbe dit :
"Dieu a créé le monde excepté la Hollande qui a été faite par les Hollandais...".

 

 

 

 

 

 

  • Un week-end prolongé ou quelques jours de vacances seront suffisants pour vous faire découvrir cette merveilleuse région qui se pare durant quelques semaines de tapis multicolores.

    Quatre voyages n'ont pas terni notre émerveillement chaque fois renouvelé.

    A moins de 500 km de
    Paris, de début avril à la mi-mai, allez parcourir les champs de fleurs qui s'étendent à perte de vue entre Amsterdam et La Haye.

    Des paysages sillonnés de canaux bordés d'arbres, des gens sympathiques et accueillants, des moulins.

    Bref, un cocktail des plus réussi.

 

 

- En bref -


Capitale : Amsterdam
Superficie : 41 526 km²
Population : 16,5 millions d'habitants
Densité : 397 hab./km²
Monnaie : l'euro
Langue officielle : le néerlandais
Religions principales : protestantisme, catholicisme
Nature du régime : monarchie constitutionnelle
PIB par habitant : 36.200

 

 

 

  • Des vêtements chauds et imperméables sont souvent nécessaires. Le climat est tempéré mais particulièrement instable, pluvieux et venteux à cette époque de l'année.

    Ah, le vent de Nord !
    Rassurez-vous, il a de très belles journées !


    Emportez vos vélos car des balades vous attendent d'autant que les pistes cyclables sont très nombreuses.

    Si vous partez une semaine, n'omettez pas de partir avec vos bouteilles de gaz pleines car une petite "flambée" sera souvent agréable le soir.

    Pour dîner au restaurant, il faut se tenir prêt dès 18 heures. Non mais, vous vous croyez où ? on n'est pas en Espagne !
    Merci de me faire parvenir vos appréciations sur la qualité des "mets" servis. ;-)
 

 

 

 

 

 

 

- Avril 2011 -

 

 

 

  • Pour la deuxième fois, nous faisons une escale nocturne dans la jolie ville fortifiée de Condé-sur-l'Escault, dans le département du Nord, à quelques kilomètres de la Belgique.

    En route pour la
    Russie, nous n'étions pas revenus depuis 2008, mais nous n'avions pas oublié le parking de la rue Molière, si calme et agréable et tout près du centre.

 

 

 

 

 

 

 

 1 : Lisse - 2 : Amsterdam - 3 : Durgendam - 4 : Marken - 5 : Monnickendam - 6 : Volendam -
7 : Edam - 8 : Amsterdam - 9 : Gouda

 

 

 

  • 300 km d'autoroute à travers la Belgique et la Hollande et nous arrivons pour passer la nuit dans un endroit que nous avions découvert en 1995, à un peu plus d'un kilomètre du célèbre parc de Keukenhof.

    Nous étions seuls à cette époque à y stationner mais depuis que j'en ai parlé sur ce site en 1996, il ne désemplit pas en avril et au début mai, lors de la saison des fleurs.
 

 

 

 

- Stationner à côté de Keukenhof -
1996

  • Vous avez marché durant de nombreuses heures dans le parc, vous rentrez fourbus. Votre appareil-photo et votre camescope n'en peuvent plus et vous vous dîtes: "tiens, on pourrait dormir ici, on ne serait pas mal!"
    Et bien non!!!
    Il est malheureusement impossible de passer la nuit sur le parking de Keukenhof. Nous avons essayé plusieurs fois.

    Tant pis, tournez à droite en sortant, traversez la voie ferrée et allez prendre un repos bien mérité le long du petit canal toujours sur votre droite.
    Vous ne serez "importunés" que par le passage de quelques cyclistes qui se promènent. Les champs de fleurs seront à trois bons mètres de votre camping-car.

    Bref, une escale comme on voudrait en rencontrer beaucoup plus souvent...
 

 

 

 

  • Malgré une température d'une quinzaine de degrés, c'est un vent glacial qui nous accueille. Et pourtant la météo prise sur internet le matin même annonçait une semaine chaude et ensoleillée en Hollande.

 

 

 

 

  • Le lendemain, nous avons droit encore à la grisaille et au fort vent.
    Nous décidons de modifier notre programme car nous voulons une journée ensoleillée pour visiter le parc de Keukenhof.

 

 

 

 

  • Par une toute petite route qui traverse des champs de fleurs, nous essayons sous la grisaille de rejoindre sans succès le Tulipshow.


    Après quelques détours et contours, un cycliste nous apprend qu'il n'existe plus depuis plusieurs années. Il sourit en voyant notre Guide Michelin Vert qui date de 1990 !


    C'était un centre d'exploitation floral qui possédait depuis 1789 une serre, un jardin et de grands champs de culture que l'on pouvait parcourir.

    Dommage !
 

 

 

 

 

  • Après un repas pris en pleine nature, nous mettons le cap sur Amsterdam et le Gasper Camping qui nous a été recommandé par une amie. Le GPS nous y mène sans problème.

    Comme dans toutes les capitales, nous préférons laisser le camping-car en sécurité.
    L'endroit est loin d'être surchargé.

    Nous sommes furieux car le soleil a percé les nuages à 14 heures et il fait un après-midi idéal pour visiter le parc de Keukenhof auquel nous avons renoncé quelques heures plus tôt.

    Avec un peu de retard, la météo avait donc raison...
 

 

 

 

 

  • C'est en début de matinée le lendemain que nous partons pour Amsterdam.

    A la sortie du camping, un Allemand qui revient de la station nous apprend que le métro est en grève ainsi que les bus et les trains.

    Changement de programme : nous retournons en catastrophe sur Keukenhof distant d'une quarantaine de kilomètres car le beau temps semble s'être installé.

    Rapide déjeuner et nous pénétrons avec plaisir dans ce sanctuaire du bulbe.

    Bien évidemment, le soleil se cache vers 14 heures et nous n'aurons droit qu'à quelques rares éclaircies dans l'après-midi.

 

 

 

 

  • A deux pas de Lisse, préparez-vous à ce qui sera probablement le clou de votre voyage.
    Le plus grand parc floral d'Europe : 28 ha de parterres de tulipes et de jacinthes. 28 ha de massifs de jonquilles et de narcisses. 28 ha d'émerveillement ...


    Ici, l'art est poussé au plus haut degré : on joue avec les tons, les formes, la lumière. S'y promener est un plaisir tout aussi visuel qu'olfactif.
    En ce début de saison (7 avril) il y a peu de tulipes. Il aurait fallu venir une dizaine de jours plus tard. Nous sommes au royaume des jacinthes, des narcisses, des jonquilles, des crochus et du lilas.

    Savez-vous que c'est l'un des trois lieux les plus photographiés de la planète ?

    Bien que ce soit notre quatrième visite, notre enthousiasme pour ce lieu reste intact.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Nous passons la nuit au bord du petit canal.

 

 

 

 

 

 



1 : Amsterdam - 2 : Durgerdam - 3 : Marken - 4 : Monnickendam - 5 : Volendam - 6 : Edam
(circuit d'une soixantaine de km)

 

 

 

  • C'est un beau soleil qui nous réveille après une nuit très tranquille. La foule des grands jours n'est pas encore arrivée et nous ne sommes qu'une dizaine de camping-cars étalés sur 2 kilomètres.
 

 

 

 

 

 

  • Après avoir contourné Amsterdam par le "Ring" très encombré mais fluide toutefois, nous stationnons le camion à l'entrée du charmant village de Durgerdam au bord de l'Ijsselmeer.
 

 

 

 

 

 

 

  • Tout en longueur, il étire ses pittoresques maisons peintes de couleurs différentes sur une digue au bord de l'eau et le long du port de plaisance.

    Ici, tout respire le calme et la tranquillité.

    Une belle et longue balade est à faire à pied. Les croisements dans le village sont très délicats en raison de l'étroitesse de la chaussée.

    Un très bel endroit !
 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Cela continue pour se rendre à Marken : route sinueuse et très peu large qui domine l'eau de chaque côté. Ce parcours est toutefois très pittoresque.

    Marken était une île jusqu'en 1957.

    Le parking à l'entrée du village est obligatoire. Le tarif est fixé à 11 euros. Nous avons pu y passer une nuit tranquille mais il faut lever le camp avant 9 heures du matin.

    Nous sommes à deux pas du quartier du port qui, vu sous le soleil, est un véritable enchantement pour les yeux.

    Les maisons, peintes en majorité d'un vert sombre, sont hautes et étroites et possèdent toutes un petit jardinet. Derrière chaque fenêtre l'on découvre des petits "musées" décorés de maquettes, de vaisselle ou de bibelots.

    Sur le port, un bateau permet de rejoindre
    Volendam en 30 minutes. Les Hollandais profitent de cette belle journée pour se faire bronzer aux terrasses des cafés.

    Nous flânons dans les rues qui mènent à l'église avant de regagner notre home.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Nous ne sommes qu'à quelques kilomètres de Monnickendam.

    Nous nous garons sur un parking non loin de la tour du Speeltoren
     qui abrite un incroyable carillon qui ne cesse de retentir pour notre plus grand plaisir.

    En ce samedi ensoleillé, nous faisons une longue promenade sur les quais du port où il règne une atmosphère d'été et de vacances puis dans une rue où se tient un marché. Harengs et anguilles tiennent la vedette.

    Amusant : les gens font leur approvisionnement à vélo !

    L'église Saint-Nicolas est en travaux. Nous ne pourrons la visiter.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Une vingtaine de minutes de route et c'est Volendam qui se dessine.

    Sur les conseils d'une amie nous stationnons pour l'après-midi et la nuit à l'aire de services de Marina Park.

    Très peu de camping-cars sur cet endroit tranquille mais qui est à plus d'un kilomètre du centre.

    C'est par un temps estival que nous entamons notre promenade de l'après-midi en rejoignant les quais du port. Nous sommes samedi et la foule des grands jours a profité du soleil pour boire un verre en terrasse ou faire quelques achats dans les nombreuses boutiques.

    Là aussi, on se sent vraiment en vacances.

    Les Hollandais sont en tee-shirt alors que nous conservons nos polaires.

    Depuis le début de notre séjour, nous nous attendons à nous faire renverser par un vélo. Ils sont partout !
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Toujours le grand soleil et une quinzaine de degrés pour cette très belle journée sans vent.

    La caisse de l'aire de services est en panne et la barrière reste ouverte. Nous partons pour
    Edam qui n'est qu'à cinq kilomètres sans pouvoir régler notre stationnement.


    Nous trouvons sans problème un parking pour la visite de ce gros village qui est un enchantement. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment : vieilles et belles maisons, ruelles pavées, ponts à bascule qui enjambent des canaux bordés d'arbres et... le grand beau temps !


    Le pont de brique mène à la place de l'hôtel de ville tandis que le carillon de la Speel Toren qui est coiffée d'un élégant campanile sonne le temps qui passe.


    Un peu plus loin, c'est la grande église, la Grote Kerk, qui attire tous les regards. Ses vitraux et son orgue sont remarquables.


    Le célèbre fromage d'Edam n'est plus fabriqué ici. Un marché aux fromages a toutefois encore lieu les mercredi de juillet et août.

    Retour au Gasper Camping d'
    Amsterdam pour visiter la ville le lendemain.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Très belle journée chaude et sans un nuage.

    L'accès au centre d'
    Amsterdam est très facile : depuis le camping Gaasper, il suffit de parcourir à pied quelques centaines de mètres pour rejoindre la station de métro Gaasperplas et arriver en vingt minutes à la Central Station.

    Nous sommes stupéfaits par le nombre de vélos en circulation. Il y a même un parking de trois étages qui peut en accueillir 2500 !

    Les cyclistes qui roulent très vite n'ont aucun respect pour les piétons et daignent rarement utiliser leur sonnette. Leurs "mécaniques" étant parfaitement huilée, on ne les entend pas venir.

 

 

 

 

  • Pour avoir une vue d'ensemble de la ville, nous commençons notre promenade par un tour sur les canaux en bateau-mouche.

    Une heure intéressante durant laquelle nous avons droit à des commentaires en néerlandais, anglais et... français (13 ).


    Appelée "la Venise du Nord", les ponts se succèdent ainsi que de superbes maisons édifiées au XVII et XVIIIe siècle.

    La ville en compte pas moins de 7000 classées Monuments Historiques.
 

 

 

 

  • Suit une longue marche en longeant le canal Singel.

    C'est ici que jadis se trouvaient les installations qui accueillaient le florissant commerce maritime : quais, entrepôts, boutiques et belles demeures des riches marchands. Les bateaux et péniches sont toujours nombreux à y être amarrés. Il y en aurait presque 3000 dans la ville.
 

 

 

 

  • Pause-sandwich toujours sous le soleil. En continuant à longer le canal Singel nous arrivons au marché aux fleurs très coloré. Il n'y a quasiment que des bulbes, des arbustes et des plantes et presque aucune fleur coupée.

 

 

 

 

  • Le Béguinage est tout proche. Nous savourons dans ce lieu clos un peu de silence au milieu de l'agitation de la ville. Une chapelle construite dans un jardin entouré de maisons sont à admirer.

    Non loin se trouve la place du Dam, place principale de la ville, cœur touristique et commercial. On y voit le Palais Royal, la nouvelle Eglise et le musée Grévin local.

    La rue piétonne bordée de boutiques est noire de monde. Elle nous mène tout près de Central Station. On ne tarde pas à arriver au camping, enchantés par cette belle journée.
 

 

 

 

 

 

  • Nous retrouvons le temps hollandais que nous avions toujours connu lors de nos voyages précédents : vent glacial et fraîcheur. Il a plu dans la nuit et la visite se déroulera sous une alternance de nuages et d'éclaircies.

    Cette seconde journée commencera en arpentant le "quartier Rouge", célèbre dans le monde entier, qui doit son nom au petit lumignon qui surmonte chaque vitrine.

    Nous voyons de belles dames (et de moins belles) en petite tenue nous faire des sourires aguicheurs. Les sex-shop sont évidemment nombreux et beaucoup d'animation règne dans cette partie de la ville.

 

 

 

  • Plus sérieux, la visite de la maison d'Anne Frank nous retiendra tout l'après-midi.
    En vérité, il y a deux maisons : l'ancienne boutique du père et, derrière, celle où se réfugia la famille de 1942 à 1944 avec leurs employés. Huit personnes juives au total.

    A ses 13 ans, on offre un cahier à Anne dont elle fera son célèbre Journal. Elle y relatera chaque jour sa vie quotidienne.

    Les photos sont interdites à l'intérieur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • A une soixantaine de kilomètres se trouve Gouda, ville paisible et pittoresque, striée de canaux qui se faufilent de rues en placettes, puis qui disparaissent mystérieusement sous de vénérables maisons dont les façades austères protègent de plaisants petits jardins.


    Au centre de la Grand-Place se dresse la haute silhouette de l'hôtel de Ville. Moyennant une modeste somme, il est possible de le visiter. Seule la salle des mariages a retenu notre intérêt.


    Si les vitraux de son église Saint-Jean sont de toute beauté, n'omettez pas de vous rendre de bon matin au marché aux fromages. Sa renommée est internationale et si l'on vient à
    Gouda c'est d'abord pour ses fromages ronds et jaunes, non ?
    L'animation y est garantie et les porteurs sont même en costume traditionnel.


    Il y a aussi les pipes en terre, une industrie héritée des anglais, grands consommateurs de tabac. Quelques artisans pratiquent encore cet art délicat. Un musée lui est consacré dans une belle maison Renaissance.
 

 

 

 

 

 

  • Le parking Klein America (7,20 euros pour 24 heures) est à deux pas du centre et peut accueillir une petite vingtaine de camping-cars. Il est situé dans un cadre agréable et tranquille.

 

 

 

 

 

 

 

 Nos voyages en 1995 - 1997 - 1999 :

 

 

 

 

 

 

 

 1 : Kinderdjik - 2 : Delft - 3 : La Haye - 4 : Leiden - 5 : Loosdrecht - 6 : Arnhem

 

 

 

  • Les moulins de Kinderdjik situés entre Dordrecht et Rotterdam méritent une halte au début ou à la fin de votre voyage : 19 moulins qui par leur nombre exceptionnel, leurs dimensions et la beauté de la plaine marécageuse se sont taillés une belle renommée.

    Ils ont servi à l'assèchement de l'Alblasserwaard jusqu'en 1950.

    Une bien agréable promenade est à faire le long de ces mastodontes. A pied, à vélo ou sur la péniche locale, leur approche est des plus paisible. Des petits ponts de bois relient les rives. Avec un peu de chance, les ailes tourneront au vent et les pommiers seront en fleurs. Le moulin n°2 se visite.

    Assez impressionnant !

    Seul un petit millier de moulins subsiste aux Pays-Bas et tous sont classés monuments historiques.

    Si vous arrivez après 18 heures, le parking sera quasiment vide et vous pourrez passer la nuit dans cet endroit magique. Egalement deux sites pour stationner juste à côté du port de plaisance d'
    Ablasserdam.
 

 

 

 

 

  • Pour continuer ce voyage, je vous propose de vous rendre à Delft.

    Peu de difficultés pour stationner près du centre.


    Ses faïences lui ont donné une réputation mondiale. Ses vieux canaux aux quais ombragés, ses monuments et ses musées en font l'une des cités hollandaises qui a su conserver le plus de caractère.

    Ouverte aux visiteurs, De Porceleyne Fles, fondée en 1653, produit une authentique faïence peinte à la main.
 

 

 

 

  • La Haye (Den Haag) est le siège du Parlement. C'est une ville élégante avec ses avenues bordées d'arbres.  

    Après une visite au musée Royal de peinture, le Mauritshuis et ses remarquables collections de tableaux, allez vous détendre au Madurodam.

 

 

 

 

  • Sorte de synthèse des Pays-Bas, cette ville miniature en rassemble les signes caractéristiques à l'échelle 1/25ème : la Hollande avec ses châteaux et ses palais, le trafic animé des rues, des scènes de la vie quotidienne comme un mariage campagnard mais aussi les trains qui rentrent en gare en sifflant, les bateaux qui accostent à leur quai ou des vaches dans des polders qui regardent tourner les ailes des moulins...

    Le Madurodam, c'est ça : une ville miniature constituée de centaines de répliques de bâtiments hollandais construits le long de canaux ou de rues pavées.

    En bref, un spectacle qui ne décevra ni les petits ni les grands !

    Au guichet, l'achat du guide est un très bon investissement.
 

 

 

 

  • Leiden : c'est ici que Rembrandt a vu le jour. C'est une petite ville très sympathique et bien entendu extrêmement fleurie située au centre d'une région fertile.

    Son jardin botanique est le plus vieux du pays : extraordinaire collection de plantes, de vieux arbres et de fleurs tropicales. Une étape à ne pas manquer.

    Comme partout on peut constater que les Hollandais aiment embellir leur maison. Ils ont une prédilection pour les plantes d'intérieur, les bibelots et les jolis rideaux. Chaque fenêtre est une véritable vitrine.

    Profitez des nombreux étals de fleuristes pour décorer votre camping-car d'un superbe bouquet.
 

 

 

 

 

 

  • Entre Leiden et Haarlem, c'est une symphonie de couleurs !

    Pour notre plus grand plaisir la campagne s'est transformée en immenses tapis tissés de milliers de fleurs multicolores.
 

 

 

 

 

 

 

  • Puis en repartant, un détour par les étangs de Loosdrecht saura vous enchanter.

    Ici la nature est reine et les oiseaux chantent leur bonheur.
    Vous les entendrez en sillonnant les routes si pittoresques que longent des canaux enjambés par une multitude de petits ponts.

    Des villages typiques comme
    Oud-Loosdrecht, Vreeland ou Loenen et les châteaux de de Haar et de Zuylen constitueront des haltes fort appréciées.

    Après avoir admiré le joli pont mobile de
    Breukelen, vous pourrez faire votre ravitaillement dans cette charmante cité.

    Pour la nuit, le parking d'
    Oud-Loosdrecht pourra vous accueillir. Il est situé dans le virage à 90°, près du restaurant.
 

 

 

 

 

 

  • Pour finir ce voyage en beauté, rendez-vous à Arnhem, distante d'une soixantaine de km.

    Situé dans un parc de plus de 40 ha vallonné et très boisé, la visite du fascinant Musée Néerlandais de Plein Air est des plus intéressante (ouvert de 10 à 17 h).

    Dans un cadre magnifique de très nombreuses reconstitutions de fermes, d'ateliers et de moulins évoquent l'architecture et les activités rurales des provinces des Pays-Bas.

    Compter 4 à 5 heures pour un tour complet.


    A l'intérieur de certains bâtiments, des animations au milieu d'un mobilier d'époque retracent la fabrication du pain ou du papier de luxe.

    Il est même possible de voir un sabotier en pleine action.

    N'omettez-pas d'arpenter les allées du pavillon d'exposition des costumes régionaux.
 

 

 

 

  • Mais il n'y a pas que les champs de fleurs en Hollande !

    J'ai eu la chance de sillonner en voilier à deux reprises les canaux qui s'étendent de
    Vlissingen à Rotterdam.

    Soleil de juillet et chaleur aidant, nous avons admiré de somptueux paysages et fait escale dans de superbes petits ports comme
    Middelburg, Veere, Zierikzee ou Willemstad.

 

 

Quel beau pays !

 

 

 

 

 

 

Bon voyage à tous !

 


Merci de votre visite et à bientôt!

 

 

        

 

Bernard.Tartois@wanadoo.fr